D'ici fin 2024, la Confédération établira un état des lieux des besoins en matière de réglementation de l'IA. Les besoins de l'espace de formation doivent également être pris en compte dans les réflexions. En accord avec la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) et le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI), nous y contribuons dans le cadre du développement d'une politique d'utilisation des données.

«  Les projets d'IA dans les écoles sont complexes et il convient d'apporter un soin particulier à la clarification des questions relatives à la protection des données.  »

Dr. en droit Stephanie Volz, directrice scientifique du Center for Information Technology, Society, and Law (ITSL)

L'ITSL met en lumière les aspects juridiques de l'utilisation de l'IA dans le domaine de l'éducation en Suisse. L'accent est mis sur les perspectives «enseignement et apprentissage», «organisation scolaire» et «application dans le futur», en analysant différents cas d'application. Les questions relatives au droit de la protection des données sont au premier plan. L'état des lieux s'appuie sur les bases existantes. L'objectif est de montrer la voie à suivre pour une utilisation conforme au droit, sûre, prometteuse et éthique des nouvelles technologies dans le contexte de l'éducation, et de permettre leur utilisation ciblée.

Universität Zürich – Center for Information Technology, Society, and Law (ITSL)